Mon célébrissime fondant au chocolat

Publié le

Mon fondant au chocolat, c'est un mythe. 
Ouais, carrément, j'ai pas honte de le dire!
Je ne suis pas une ignoble crâneuse, d'ailleurs, je partage plus souvent mes râtés que mes fiertés (c'est parce que notre vieil apn met tellement de temps à déclencher pour prendre une pauvre photo que "gloups", y'a plus rien à voir!).

Bon, hier, à 15h30, je demande à Pilou s'il veut des gauffres pour le goûter.

Oh la bonne maman que je suis! (Oui bon, on se rassure comme on peut)...

Et hop, Monsieur pill me réclame un gâteau au chocolat. Je tente de lui refourguer un bon vieux 4/4 chocolat banane. Non, non, il veut LE gâteau au chocolat, "comme celui que tu as fait pour aller chez mémé"...

Eh ben me v'la bien! J'ai donc 2 accros au fondant au chocolat à la maison.

Bon. Je n'avais pas spécialement envie de me taper les blancs en neige* mais qu'est-ce que je ne ferai pas pour être une bonne mère...

* apparté pour les blancs en neige :
Avant, j'avais un super-méga-robot qui faisait des blancs en neige absolument parfaits. Il râpait, pétrissait, tout et tout. MAIS il est tombé en panne (trop de fondants au choco!) et moi, j'ai décidé de manière unilatérale que désormais, on ferait tout ce que fait le robot, a mano! J'ai donc racheté une râpe pour les légumes, fromages etc... ressorti mon fouet (celui pour les oeufs, hein!) et ma grosse bouteille d'huile de coude.
Moins de vaisselle, moins d'élécricité,  moins de matos qui traîne dans la cuisine, et plus souvent des carottes râpées! Et hop! un geste de plus pour la planète!


Mais bon, quand même, les blancs en neige c'est dur!

Avec Pilou, nous chaussons nos tablier et je l'embauche pour "faire mousser les jaunes avec le sucre" pendant que je me bats contre les blancs.

Grosse bataille de léchage de plats entre les 3 zozos de la maison. Et hop, le fondant au four.

Et là, Seb commence son cinoche...

Seb est vraiment accro au fondant au chocolat. D'ailleurs, s'il existait les "fondant anonymes", il ferait bien de leur rendre une petite visite!

Le (encore) jeune homme (jusqu'à dimanche. Parce que dimanche il aura 30 ans, et çà, c'est dur à avaler!), aime le fondant. Oui! Mais attention, il ne doit pas être trop cuit. S'il ne coule pas assez, j'en prend plein ma musette! J'ai beau lui expliquer que s'il coule trop (d'abord, c'est plus un fondant, c'est un coulant), c'est pas présentable, encore moins transportable (pour aller chez mémé), non. Il ne comprend pas. Et si c'est trop cuit et ben il râle. Un max. Devant tout le monde...
Ingrat.
Méchant.
Il mérite pas mon fondant.

Bref, donc, à peine le fondant dans le four, Seb commence son cinoche : 

- tu le cuits pas trop, hein?
- Naaaaan
- faut qu'il coule, hein?
- ouiiiiiiiiiiii
- tu peux pas le sortir du four maintenant
- nan, là, il n'a même pas eu le temps de s'apercevoir qu'il fait chaud là-dedans
- oui mais tu le sors avant que ça sonne
- t'occupe, je gère
- oui mais faut qu'il coule, hein? pas comme l'autre jour... d'accord?
- file ou j'te casse une patte...

Laissez passer 5 minutes et hop, re-cinoche

- c'est pas l'heure là?
- nan
- les enfants, c'est l'heure du goûter!!!!
- non, c'est pas prêt, c'est pas cuit et c'est trop chaud
- pfffff

Tout à coup "ding ding ding"

- grouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiille ça sonne, sors-le, sors-le, sors-le, sors-le, sors-le, sors-le, sors-le, sors-leeeeeeeeeeeee!

Je le sors me disant que là, quand même, ça me paraît un peu juste...

Je le démoule (pour qu'il refroidisse plus vite parce que y'a des impatients dans la salle, enfin, je suppose que vous l'aviez compris)

et CHPLAFFF
gateau-001.jpg

Il coule même au travers des poignées du plat. On dirait une bouse.

Et alors là, du n'importe quoi dans la cuisine... Pilou saute partout, Seb entre en transe... 

- il coooooooule.... il est parfait! alors là, super! Alors là, tu vois, il est réussi! rhoooo la vache!!! à table!

Le jury s'installe : 

gateau-003.jpg

gateau-004.jpg

gateau-005.jpg

La victime 1/4 d'h après sa sortie du four (où il n'a fait qu'un passage flash-éclair)

gateau-006.jpg

Il ne reste que la croûte (enfin, là tout de suite maintenant, il ne reste rien...)

En fait, je me demande si je ne devrais pas plutôt leur faire de la mousse au chocolat tiède.

Publié dans flopeanuteries

Commenter cet article

spiritknit 20/01/2009 01:39

La p'tite charlotte qui relate ton aventure de coulant au chocolat en lui accordant 5 étoiles d'or tellement que c'est drole, fallait bien que je la lise aussi.Et je suis tombée sous le charme de ta plume. C'est drole, imagé, un pur regal de te lire.Je reviendrai

michoux 22/05/2007 13:14

Eh dis, tu adopterai pas une pauv' petite parisienne !!!! Moi aussi z'aimerai bien du coulant fondant plein les dents !!!!!

mymy-le-chat 22/05/2007 10:25

Eh beh, que d'efforts ma pauvre !!!! M'enfin z'étaients contents c'est le principal. C'était le super FONDANT.

Alex 22/05/2007 04:06

lol !Ben tu diras à ton Seb que je le comprends : il vaut mieux coulant que trop cuit ! (et que par contre, c'est pas une raison pour stresser sa gentille petite femme ...)Moi aussi, je suis accro à ça !!!! Une vraie cata pour mon régime !Bravo à toi de les gâter comme ça !

Valtricotine 21/05/2007 16:11

(Waow, quelle courage pour le bien de la planète !!!!)Je te proposerais bien un petit swap "Bouse au chocotiède vs tarte Tintin", mais vu la distance qui nous sépare, va falloir qu'on invente une machine à téléporter la pâtisserie !